Affinez votre recherche
Prix

Parquet massif

Un parquet massif – à la différence d’un parquet contrecollé en chêne qui se compose de plusieurs couches – ne se compose que d’une seule et même essence de bois noble, le plus souvent en chêne, en hêtre ou en acajou.

En France, 90% des parquets massifs se composent de chêne. Parquet traditionnel par excellence, le massif est un sol extrêmement durable, et sa quantité de bois noble en fait un sol ponçable à de maintes reprises. Il est l’inverse d’un sol jetable comme le stratifié, pour preuve : nous avons des musées historiques qui ont toujours conservé leurs parquets !

De plus, aujourd’hui, les vieux parquets peuvent être récupérés et réutilisés de diverses façons. De quoi proposer une seconde vie à ces sols aux cachets incomparables !

La composition du massif : 

Le parquet massif, par définition est un parquet vivant. Pour le réaliser, on prélève un bloc de bois directement au centre du tronc de l’arbre sélectionné. Après l’étape du prélèvement, vient la découpe : les lames de parquet massif peuvent avoir différentes longueurs et épaisseurs. Ces lames ne sont en aucun cas assemblées (à la différence du contrecollé).

Du fait de leur caractère entièrement naturel, les lames de parquet ne sont jamais parfaitement identiques. On peut donc retrouver différentes veines, et différentes nuances en fonction des lames. C’est ce qui donne au parquet massif ce côté 100% naturel !

Une fois les lames découpées, on y appose un traitement avant de le sécher. Appliqué directement sur la surface du plancher, ce traitement sert de protection. Il lui garantit une espérance de vie comprise entre 70 et 100 ans.

Ce traitement peut prendre la forme d’une huile ou d’un vitrificateur. On peut également pratiquer un sablage ou un brossage en finition. 

Le parquet massif est le plus souvent vendu vernis, ciré, huilé, brossé, teinté ou encore vieilli, mais il est également possible de le trouver brut. Si vous faites le choix d’un parquet brut, il faudra donc penser à lui apposer une couche de protection avant de l’utiliser. Vous pouvez réaliser cette opération vous-mêmes ou faire appel à un professionnel.

Un sol en parquet massif :

Par définition, une lame de parquet massif est constituée d’une seule et même essence de bois. Constitué d’une seule couche, le parquet massif dispose tout de même d’une couche d’usure. Cette couche d’usure se situe au dessus du système d’emboîtement permettant aux lames de se fixer entres elles. Celle-ci peut être poncée autant de fois que lui permet l’épaisseur de cette couche. C’est ce qui fait du parquet massif un parquet que l’on peut rénover à l’infini !

A noter : le chêne est le bois le plus utilisé pour le parquet massif. En effet, 90% des parquets massifs se composent de chêne. Ce parquet est un parquet vivant, et ses diverses qualités esthétiques sont susceptibles d’évoluer avec le temps. Celui-ci peut se composer de plus ou moins de nœuds. Ces nœuds, sont également plus ou moins gros et présents en fonction de la taille des lames. Il y’a pas de normes spécifique quant à la quantité présentes de ces nœuds sur le bois, il est donc impossible de les prévoir.

C’est donc à vous que revient le choix de sélectionner un parquet riche en nœuds ou non. Si vous avez des questions relatives au choix de votre parquet, n’hésitez pas à vous tourner vers nos conseillers, spécialistes du parquet, en magasin.

Afficher tous les 6 résultats